Ceci n’est pas un billet sponsorisé. Je le précise.

La marque Bamboolik et Apinapi m’ont proposé de tester un de leur lot de couches lavables pendant un mois. J’avais rapidement découvert la marque lors de ma formation pour devenir NapiAngel. J’avais été assez intriguée par leurs TE2, aussi, lorsque j’ai eu l’opportunité de tester leurs produits, j’ai sauté sur l’occasion.

Et j’ai décidé de faire les choses bien.

Les autres couches, zou, au placard. Le lot est arrivé neuf. Il m’a donc fallu un poil d’attente et de préparation avant pouvoir essayer les premiers modèles au p’tit cul.

Mon esprit aventurier m’a fait choisir le kit eco qui contenait des pré-pliés en bambou. Un type de couche que je n’avais jamais utilisé et qui me paraissait un poil mystérieux. Un argument de choix pour moi. Mais il contenait aussi des TE1 et des TE2, bref, tout ce qu’il fallait pour avoir une vision panoramique de ce que propose la marque.

Image : les bébé portés de Maliti

Je vous invite à découvrir le détail complet du kit sur le blog des Bébés portés de Maliti, NapiAngel sur Mont-de-Marsan en charge de faire voyager les kits de Bamboolik.

Deux mots quand même pour vous présenter la marque. Derrière Bamboolik se cachent deux mamans et entrepreneuses tchèques –  Zazka et Radka. Bamboolik propose une gamme de couches lavables composée des trois systèmes de couches : classique, Te1 et Te2. Des culottes nouveau né et évolutives. Et surtout, du bambou. Comme son nom l’indique, la marque axe tout sur cette matière toute douce et beaucoup plus absorbante que le coton. Son autre point fort : ses inserts. De plusieurs formes, ils s’imbriquent tous les uns dans les autres, et surtout sont interchangeable d’un modèle à l’autre. On peut tout mettre dans toutes les couches.  Et se lancer – comme j’aime – dans tout un tas d’expériences.

La Tout-en-un (TE1)

C’est le modèle que j’avais le plus hâte d’essayer. C’est une culotte évolutive à scratch avec un intérieur en polaire ou en bambou. L’insert double vient se clipser à l’intérieur de la poche de la couche. Côté design, les motifs sont beaux, absolument pas gnangnans, ce qui revêt pour moi une importance capitale.

Motifs pas cul-culs pour petit cul.

Côté pratique, la couche est vraiment facile à mettre. Je le reconnaîs volontiers, l’avantage de la TE1 sur la TE2, c’est qu’on n’a pas besoin de vérifier si l’insert dépasse devant ou derrière et risquer ainsi la fuite.

Malgré cela, j’ai quand même eu le droit à une fuite. Et puis un autre et encore une autre. La couche est évolutive et donc normalement conçue pour les enfants de 5 à 15 kg. Au moment du test, le p’tit cul a 15 mois et pèse entre 7 et 8 kg. Je dois refermer toutes les pressions et la régler à la taille la plus petite. Malgré cela, je ne la sens pas encore assez ajustée au niveau des cuisses. Et la couche ne possède pas de double gousset. On a eu beau tester ce modèle tout au long du mois, c’était la fuite à chaque fois. Le modèle n’est pas fait pour le p’tit cul. Grosse déception.

J’ai pu réessayer la couche il y a quelques semaines. La demoiselle a pas mal poussé et forci un peu au niveau des cuisses puisqu’elle marche depuis peu. Et, miracle, cette fois-ci les couches lui vont. Comme quoi, rien n’est jamais figé dans le temps.

La Tout-en-deux (TE2)

Inserts Bamboolik simple, toddler et physio (de gauche à droite).

Pour ce système là, j’ai un peu de bouteille. Les culottes en PUL (tissus imperméable en polyuréthane) sont presque aussi mignonnes que celles des TE1. Et cette fois-ci, elles sont équipées pour les minis cure-dents de la donzelle. Le gros du test va surtout être autour des inserts. J’avoue, j’ai un coup de cœur pour les inserts Bamboolik. Ils sont tout fins, tout doux et hyper absorbants. La preuve en est, j’ai pu laisser le p’tit cul avec une TE2 et simplement l’insert morpho sans aucun booster avec. Elle a tenu facile 4 heures. Je rêve d’en avoir pour les jours de crèche.

Je l’ai même testé en nuit en rajoutant un booster toddler (le double). Impec. Ils font très (très) bien leur job.

Au final, je n’ai qu’une toute petite/ minuscule chose à leur reprocher. Leur temps de séchage. Il est long…

Très loooooooooooooooooooooooong.

Et moi qui n’ai pas de sèche linge, ça m’a demandé du coup un peu d’organisation pour avoir toujours des couches de sèches.

Les pré-pliés

Pour les novices, le pré-plié, c’est – à mon sens – la première évolution de la couche lavable de nos mamies vers la modernité. Plutôt qu’un lange ajusté en un savant pliage (et plus compliqué qu’une cocotte ou une salière), le pré-plié propose un lange agrémenté de trois coutures qu’on peut plier de plusieurs façon en fonction de l’âge de l’enfant. On emballe le petit derrière charnu (ou pas dans notre cas) du chérubin, en guise d’épingle à nourrice, on place un snappi et on rajoute une surcouche.

En pliage classique, c’était un peu juste. Je me débattais avec le snappi. Le p’tit cul était un peu grande pour ça.

L’avantage du pré-plié, c’est qu’il est évolutif. Aussi, c’est en super insert, plié en trois que nous avons fini le mois, les pré-pliés, le p’tit cul et moi.

L’anecdote  qui fout un peu la honte amusante, c’est que trois jour avant de rendre le kit, j’ai découvert que les pré-pliés étaient munis d’une poche à booster pour maximiser encore l’absorption. 

Un poop test plutôt positif.

Pour les curieux, vous pouvez retrouver toutes les couches de Bamboolik en vente sur le site d’Apinapi et pour les Nantais (petits chanceux) dans mes kits de locations.

L'envoi des commandes se fait actuellement le lundi et le jeudi uniquement. Merci de votre compréhension.