Etre entrepreneuse et co-gérante d’une boutique de couches lavables et zéro déchet ne m’était pas spécialement destinée.
La vie et ses rencontres m’ont permis d’en arriver là, aujourd’hui.

Et finalement quand on y réfléchit… il n’y a pas de hasard et les chemins trouvent leur logique. De nos jours c’est rare de faire le même boulot toute sa vie. Je suis un bon exemple !

Après mes études (CAP de décoration sur verre et de photo, Brevet des métiers d’Art, BTS Communication Visuelle) j’ai travaillé 15 ans en tant que maquettiste PAO en agence de communication. Mise en page, travail en collaboration avec des directeurs artistiques, les logiciels de PAO (Photoshop, Illustrator, InDesign… pour ceux qui connaissent) étaient mes outils de tous les jours.
Quinze années de vie trépidante dans l’univers du graphisme avec une équipe géniale avec laquelle j’ai partagé de beaux projets, le stress du rendu qu’il fallait rendre la veille, des parties de baby-foot endiablées, mais aussi des licenciements pour raisons économiques, puis un rachat.

Devenir mère, un chamboulement

Entre temps je suis devenue maman et avec ça mes intérêts et ma vision des choses changent. Je me suis plongée dans des lectures, des ateliers, des formations autour de l’éducation bienveillante et positive. Puis je suis devenue animatrice d’atelier en communication gestuelle associée à la parole, puis instructrice en massage pour bébés (AFMB).

Un jour, j’ai osé saisir une opportunité de départ. J’ai quitté mon CDI pour suivre une formation d’auxiliaire de puériculture.
Une fois reçue au concours, ce fût 10 mois de formation entre cours et stages en crèches, maternités et services pédiatriques. J’ai eu la chance d’aller apprendre mon nouveau métier dans les services de pédiatrie générale de Trousseau, de neurochirurgie pédiatrique de Necker, à Paris et la maternité où j’avais moi-même accouché. Joli clin d’œil !

Mon badge pour mon poste à l’hôpital Necker, à Paris

D’agence de com’, à l’hôpital

Une fois diplômée, j’ai été en poste dans le service de cardiologie pédiatrique de Necker et en maternité à la Polyclinique de Saint-Herblain.
Ce fut une période de ma vie vraiment riche de leçons.
J’ai travaillé auprès d’équipes soignantes au top. Accompagné des enfants forts, drôles, émouvants malgré de lourdes maladies, épaulé des familles vivant l’insoutenable, partagé les premiers moments de familles accueillant leur bébé dans leurs bras. Les premiers biberons, les premières tétées, les premiers bains, les premiers doutes…
En 2018, j’ai eu mon deuxième enfant. Après un petit congé parental, la question de la reprise du travail s’est posée. J’aimais profondément travailler en maternité mais les horaires de nuit ou les journées de 12 heures étaient, à mes yeux, moins compatibles avec notre nouvelle vie de famille.

Quand changer une couche,
change toute une vie !

Puis un jour, en changeant la couche (lavable) d’Haoni dans la boutique « Le Cul dans l’Herbe » (vous connaissez 😉) Margaux me parle de son souhait de trouver une associée… Le projet, le concept, le défi, tout me plait. J’en parle à mon binôme. Se lancer dans l’entreprenariat a été pour nous une décision familiale.
Le suite, vous la connaissez !

> Céline

Et pour découvrir le portrait de Margaux, c’est par ici

[COVID-19] Réouverture le 12 mai
Avant de nous rendre visite, nous vous invitons à lire avec attention les mesures sanitaires à respecter et vous demandons de prendre rendez-vous.

Info Coronavirus : Les commandes sont expédiées une fois par semaine, tous les jeudis. Les commandes passées jusqu'au mercredi 20 heures seront préparées et envoyées le lendemain.